Valérie Sarn
possédait deux
magnifiques cordes
à son arc : la voix et la peinture.

Sachant remarquablement lire les textes
(lettres, confessions, commentaires…), elle a enluminé
les clips d’Operastoria par l’élégance de sa voix et l’intelligence de sa diction.

Peintre cherchant constamment de nouvelles techniques et de nouveaux effets, elle a permis aux spectateurs d’Operastoria d'écouter musique et texte en n’étant jamais distraits par l’écran.